La Danse en Ré Créations - Arabesques - Divertissements

Odette Joyeux, Le Trésor des Hollandais

TABLE [des matières]


COPPELIA
ou
Le trésor bien gardé

Illustration

Illustration

A Radio-Canada, l'image de Paris a disparu, le relais est coupé. Déçu, M. van der Muth remet toute la pacotille dans un panier, tandis que Stéphane s'approche :

"Voulez-vous que je les rapporte au théâtre ?

- Allons-y ensemble, lui répond le diamantaire. D'ailleurs, Mademoiselle Desbois m'y a donné rendez-vous; elle m'a fait transmettre un message pendant la confrontation. Regardez : "Si vous désirez en savoir davantage, venez me voir au théâtre des Arts en sortant de la télévision. Signé : Olympe "Desbois"."

A leur arrivée, Olympe est déjà là. Sa présence inquiète Stéphane. Qu'a-t-elle décidé de révéler à M. van der Muth ?… Il court vers elle et l'entraîne dans sa loge. Olympe lui avoue qu'elle est là sous la menace de Black Jack qui a maintenant la certitude que le trésor est caché au théâtre… Le sac vide lui a fait comprendre que la substitution ne se déroulait pas selon le plan prévu. Pour lui, Stéphane a trahi.

Pour le jeune homme, il n'y a plus que deux solutions : remettre les bijoux à Black Jack. Dans ce cas, il passe dans le camp des mauvais garçons; ou bien, les rendre à M. van der Muth, avec le risque d'être arrêté !

Olympe ne veut pas qu'il se livre à la police, pas plus qu'elle ne veut qu'il s'acoquine aux voleurs… Il y a sûrement une autre solution. La chance sourit aux audacieux. Alors, elle risque le tout pour le tout. Elle va proposer un marché à M. van der Muth :

"Qu'est-ce que vous donneriez pour retrouver vos pierres ?"

Aucun sacrifice financier n'arrête le diamantaire : il doublerait la prime… et de bon cœur encore ! Mais cela n'intéresse pas Olympe qui a une autre idée en tête :

"Si on vous demandait autre chose que de l'argent. Par exemple : de retirer votre plainte et exiger que la police arrête son enquête ?"

Si ce n'est que ça ! M. van der Muth est prêt à supplier le commissaire Boudot de classer ce dossier aux archives. De la loge, il appelle Paris. Dès qu'il obtient le commissaire Boudot au bout du fil, il lui déclare qu'il est absolument décidé à retirer sa plainte :

"Je ne peux pas laisser passer la chance, commissaire : nous avons le trésor au bout des doigts. Vous me comprenez ?… Merci, merci commissaire… Je peux m'engager ? Parfait. Je vous rappellerai à la P. J. ou à l'Opéra?… D'accord."

Les jeunes gens tiennent parole. Ils se dirigent vers la cachette, c'est-à-dire vers Coppélia, et ils commencent à décoller le sparadrap qui lui entoure le cou.

Hélas ! les bandits n'ont pas renoncé ! Tapis dans l'ombre, ils ont assisté aux tractations avec un seul désir : savoir où sont les pierres. Puis, tenter un coup de force, un deuxième hold-up ! Maintenant, ils savent.

Revolver au poing, Diego tient en joue les jeunes gens, tandis que Black Jack enferme M. van der Muth à double tour dans la loge. En un éclair, il enlève Coppélia. Par l'escalier de fer au-dessus de la scène, il gagne les passerelles; de là, il espère trouver une sortie qui donne accès aux escaliers réservés au public. Diego couvre la fuite de son chef, tenant toujours en respect Stéphane et Olympe.

Stéphane a repéré un rideau de scène relevé au-dessus du bandit. D'un geste vif, il libère le contrepoids et le rideau s'abat sur Diego qui, à moitié assommé, se débat dans les plis du tissu. Pour aider Stéphane, Olympe vient donner un grand coup sur la tête du voleur qui s'écroule. Mais Black Jack court tout en haut du théâtre dans l'ombre des cintres. Stéphane se jette à sa poursuite, tandis qu'Olympe se précipite vers le tableau des commandes électriques et donne le plein feu sur la scène et dans la salle.

Illustration

Dans la loge, M van der Muth, prisonnier, frappe de toutes ses forces contre la porte. Olympe le délivre pour qu'il vienne en renfort.

Là-haut, au moment où Stéphane va rejoindre Black Jack, celui-ci trébuche dans une poutrelle, laisse échapper Coppélia qui, à nouveau, va s'écraser sur la scène… Heureusement pour elle, Olympe et van der Muth, qui assistaient à la bagarre, se précipitent. Elle leur tombe dans les bras. Cette fois, elle s'en tire sans mal !

Pour Stéphane aussi, plus de peur que de mal. Voyant sa proie lui échapper, le bandit a renoncé et il a fui sans demander son reste. A bout de forces, le jeune homme redescend lentement l'escalier de fer pour rejoindre Olympe qui lui sourit. Ouf ! Ils ont eu chaud…

Avec un regard de connivence, ils se mettent à dévisser le cou du mannequin et, retournant la tête de Coppélia, Stéphane verse en pluie les bijoux dans une corbeille que lui tend Olympe. Le visage de M. van der Muth reflète en cet instant une immense joie qui, à elle seule, suffirait à récompenser les jeunes gens de leurs efforts. Ebloui, il caresse chaque pierre, la soulève, la fait miroiter. Il est heureux…

Plein de reconnaissance, il n'oublie cependant pas la promesse qu'il leur a faite, et il se met en devoir de rappeler le commissaire Boudot pour lui annoncer cette nouvelle qui, pour lui, n'a pas de prix : Il tient son trésor, il l'a sous la main. Plus rien d'autre ne compte.

Illustration


Feuillette la suite du Trésor des Hollandais !

Aurélie Dauvin © En ré Créations.

La présentation et le contenu de ce site sont protégés par les lois en vigueur sur la propriétæ intellectuelle. Toute exploitation, même partielle, sous quelque forme que ce soit (écrite, imprimée ou électronique), est rigoureusement interdite sans l'autorisation expresse préalable des auteurs. Tout contrevenant s'expose à des poursuites et aux sanctions applicables conformément à la loi FranÇaise rægissant les droits d'auteur et aux lois du Copyright International.

Retourner en haut de la page Page modifiée le 11/10/2020.