La Danse en Ré Créations - Petit rat conte-moi - dansé

Il était une fois… Le Festin de L'Araignée

Illustration
"Le Festin de l'araignée", illustration de Lucien Caplain in [Le] Ballets de l'Opéra de Paris, de Léandre Vaillat - 1943

Les mots, la musique et les images… Et puis le petit conte d'un ballet présenté par Albert Roussel qui l'a composé ! - Ecoute sa voix, enregistrée en 1928, en passant la souris sur le texte...


Le ballet Le Festin de L'Araignée, sur le livret de M. Gilbert de Voisins, dont la première représentation a eu lieu en avril 1913 au Théâtre des Arts."

Noté et notes…

Le Festin de L'Araignée

Le Festin de L'Araignée est un ballet-pantomime en un acte. Gilbert de Voisin, un descendant de la célèbre danseuse Marie Taglioni, a écrit le livret ; la musique a été composée par Albert Roussel...

Un doux Prélude met en scène un jardin. Une araignée y à tissé sa toile argentée. La sournoise guette les proies qui feront son festin... Elle épie les insectes dans le jardin...

Des fourmis emportent un pétale de rose tombé ; des bousiers roulent une boule de détritus.

Bientôt danse un délicat et frivole Papillon, il virevolte, gracieux... Etourdi, il s'approche bien trop près de la toile ! Il est pris !

L'Araignée cruelle danse joyeusement !

Soudain, une pomme tombe, énorme. Aussitôt les vers de fruits, alléchés, cherchent à entrer dans ce fruit délicieux. Mais deux mantes religieuses guerrières voudraient aussi y goûter. Elles se battent et l'une d'elles se laisse prendre dans la toile de l'araignée.

A ce moment, d'une fleur entre-ouverte, naït un éphémère,... Si fragile. Il danse ; il sourit au soleil... Il tournoie... Jusqu'au dernier souffle... Et meurt bientôt.

La mante religieuse restée libre vient alors délivrer sa sœur prisonnière dans la toile de l'araignée, et de ses terribles cisailles, elle tue l'Araignée !

Le calme revient dans le jardin. Les fourmis célèbrent les funérailles de l'éphémère : elles l'emportent dans un pétale de rose. La nuit tombe ; quelques lucioles s'allument... L'orchestre joue les même notes douces qu'au prélude.

Le Festin de L'Araignée a été créé le 3 avril 1913 à Paris, sur la scène du Théâtre des Arts. Son Directeur, Jacques Rouché, était un novateur, à l'image de Serge Diaghilev qui dirigeait les Ballets Russes, : lors de soirées musicales, il mettait au programme des œuvres nouvelles, des œuvres anciennes glorieuses en leur temps, et quelques fantaisies. Ainsi, le soir où fut créé Le Festin de L'Araignée, on donna aussi les danse de l'Opéra-Ballet Pygmalion, de Jean-Philippe Rameau - créé en 1749, et une opérette, Mesdames de La Halle, de Jacques Offenbach.

La chorégraphie du Festin de L'Araignée avait été réglée par Léo Staats ; Maxime Dethomas avait imaginé les décors et les costumes ; Henriette Sahary Djelli était l'Araignée ; Ariane Hugon dansait le Papillon ; Mademoiselle Dimitria interprétait l'Ephémère ; Tommy et Georges Footit figuraient les Mantes Religieuses...

Le lendemain de la Première, dans un article de presse,, le compositeur et chroniqueur Reynaldo Hahn écrivit à propos du ballet :
"L'idée est singulière, poétique, la réalisation ingénieuse; mais l'illusion ne saurait exister dans un cadre aussi exigu que celui du Théâtre des Arts, où ces toutes petites bêtes apparaissent énormes et rappellent, en leurs évolutions tragiques ou plaisantes, les films de cinématographe qui montrent des combats de microbes dans une goutte d'eau."

En décembre 1922, Albert Carré monta Le Festin de L'Araignée à l'Opéra-Comique, dont il était Directeur. Le cadre était deux fois plus grand que la scène du Théâtre des Arts où l'Araignée avait tissé sa première toile ; Lucien Jusseaume avait conçut le décor d'un jardin gigantesque ! Dans cette scénographie nouvelle, Mado Minty, danseuse et acrobate, tenait le rôle titre.

Au premier jour de mai 1939, Jacques Rouché, devenu Directeur de l'Opéra, remonta Le Festin de L'Araignée, cette fois sur la première scène nationale !

La chorégraphie fut réglée par Albert Aveline, Maître de ballet de l'opéra ; le peintre Léon Leyritz imagina les décors et les costumes ; Suzanne Lorcia fut l'Araignée ; Paulette Dynalix dansa le Papillon ; Solange Schwarz interpréta l'Ephémère ; Pierre Duprez et Nicholas Efimov figurèrent les Mantes Religieuse)...

Le Festin de L'Araignée a été dansé ensuite dans bien des Théâtres... A Vichy par exemple, Léo Staat, Directeur de la troupe de ballet, donna sa chorégraphie. Maurice Béjart y obtint d'ailleurs son premier contrat professionnel ! Dans le rôle d'un ver de fruit... C'était en 1946.

Et puis, si Le Festin de L'Araignée n'a plus été dansé depuis fort longtemps par le Ballet de l'Opéra de Paris, il est entré au Répertoire de son Ecole de Danse, grâce à Claude Bessy qui a "recréé" la chorégraphie d'Albert Aveline, et à donné leur premiers rôles de solistes à quelques futures Etoiles, comme Agnès Letestu qui interpréta l'Ephémère. C'était en 1986.

Depuis le temps de la composition, Albert Roussel avait tiré une Suite pour orchestre des épisodes du ballet... Et la seule musique du Festin de L'Araignée avait été le prologue de son succès...


Le Festin de L'Araignée, Prologue - Albert Roussel
Orchestre De L'O[ffice de] R[adiodiffusion] T[élévision] F[rançaise], dirigé par Jean Martinon

Illustrations…

Portrait
Albert Roussel, 1913
(Photographie : Nadar)

Le Festin de L'Araignée a été créé le 3 avril 1913 à Paris, sur la scène du Théâtre des Arts.

Croquis
Henriette Sahary-Djely dans Le Festin de L'Araignée - croquis de scène de Paul Charles Delaroche
© Gallica BNF

Croquis
Henriette Sahary-Djely dans Le Festin de L'Araignée - croquis de scène de Paul Charles Delaroche
© Gallica BNF

Mme Sahary-Djely
Mme Sahary-Djely, l'Araignée
(photographie : Bert)

Publiée in Comœdia - 4 avril [1913]

Scène
M. Tommy Foottit, une mante religieuse, Mme Sahary Djely, l'Araignée, Mlle Dimitria, l'Ephémère
(Photographie : Bert)

Photographie publiée in Comœdia Illustré - 5 avril [1913]

En décembre 1922, Albert Carré monta Le Festin de L'Araignée à l'Opéra-Comique

Mlle Mado Minty
Mlle Mado Minty, l'Araignée

Mlle Mado Minty

Photographie publiée in Comœdia - 7 décembre [1922]

Mlle Mona Païva

Photographie publiée in Comœdia - 7 décembre [1922]

Au premier jour de mai 1939, Jacques Rouché, devenu Directeur de l'Opéra, remonta Le Festin de L'Araignée

Scène
Suzanne Lorcia, l'Araignée, Paulette Dynalix, le Papillon, Pierre Duprez, une Mante Religieuse
Photographie publiée in Le Figaro - 30 avril [1939]

Scène
Solange Schwarz, l'Ephémère, Pierre Duprez et Nicolas Efimoff, les Mantes Religieuses
Photographie publiée in L'Intransigeant - 4 mai [1939]

Scène
Suzanne Lorcia, l'Araignée, Paulette Dynalix, le Papillon, Pierre Duprez, une Mante Religieuse
Photographie publiée in Ce Soir… - 6 mai [1939]

Le Festin de L'Araignée a été dansé ensuite dans bien des Théâtres... A Vichy par exemple

Léo Staats
Léo Staats, Directeur de la troupe de ballet à Vichy en 1946
- Il fut le premier chorégraphe du Festin de L'Araignée

Photographie extraite du dossier "Maurice Béjart à Vichy - 1946-1949 - Musée de L'Opéra de Vichy

Page de programme. Le Festin de L'Araignée. Distribution. Argument.
Un feuillet de programme de l'un des Galas de Danse à Vichy…
Photographie extraite du dossier "Maurice Béjart à Vichy - 1946-1949 - Musée de L'Opéra de Vichy

Corps de Ballet
La troupe de ballet de Vichy en 1946…
- Maurice Béjart est "dans le Corps de ballet, le petit maigre côté jardin."(1)

Photographie extraite du dossier "Maurice Béjart à Vichy - 1946-1949 - Musée de L'Opéra de Vichy

Le Festin de L'Araignée [...] est entré au Répertoire de [L']Ecole de Danse [du Ballet de L'Opéra de Paris]

Au programme
Feuillet du "programme" avec l'une des distributions du Festin de L'Araignée par L'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris - mars 1984

Scène
(Photographie : Francette Levieux)

Scènebr

(Photographie : Francette Levieux)

Scène
(Photographie : Francette Levieux)

Scène

(Photographie : Francette Levieux)

Scène
(Photographie : C. Masson
Photographie publiée in Les Saisons de La Danse - avril [1984]

Les élèves de l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris dansent Le Festin de L'Araignée en 1986

En coulisses
Dans les coulisses... Aurélie Dupont - en noir -, et Ghislaine Fallou - de dos... -, [1986]

Scène
Photo Marignac
Photographie publiée in Opéra de Paris, - juin-juillet [1986]

Scène

Photographie publiée in Danse Conservatoire - juillet [1986]

Fait "danser" la photographie... clique sur le lien "suivant" ! Regarde alors une vidéo confiée par une Danseuse Etoile qui fut l'Ephémère... Clique sur le lien "précédent" pour revoir la photographie.

Scène
Agnès Letestu dans le rôle de l'Ephémère
(Photographie : Enguerand/Masson


Les insectes dansent :
...Les vers dans les "sacs tubes" en tissus vers
les fourmis en robes courtes noires
l'Araignée, Béatrice Martel, accrochée dans sa toile
et puis les deux Mantes Religieuses.

...Le papillon, par terre, au fond, cour près de la toile, emprisonné des fils de l'Araignée.
Côté cour, la pomme tombée...

La première entrée, c'est la naissance de l’Ephémère, Agnès Letestu... et la dernière sa mort...


(Extrait filmé en 1986, sur VHS, confié généreusement et gentiment par Agnès Letestu pour illustrer ce "Petit conte"... Et dont les images et le son ont été "améliorées" en mai 2019)

Raconté…

Aurélie Dauvin dit le conte du Festin de L'Araignée

1. Extrait du premier chapitre des "mémoires" de Maurice Béjart, Un Instant dans La Vie d'Autrui - Editions Flammarion, 1978.

Aurélie Dauvin © En ré Créations.

La présentation et le contenu de ce site sont protégés par les lois en vigueur sur la propriétæ intellectuelle. Toute exploitation, même partielle, sous quelque forme que ce soit (écrite, imprimée ou électronique), est rigoureusement interdite sans l'autorisation expresse préalable des auteurs. Tout contrevenant s'expose à des poursuites et aux sanctions applicables conformément à la loi FranÇaise rægissant les droits d'auteur et aux lois du Copyright International.

Retourner en haut de la page Page modifiée le 27/06/2019.